Histoire de la Fibromyalgie

 

La fibromyalgie est étudiée depuis le début du 18ème siècle, sous un grand nombre de noms, rhumatisme musculaire, fibrositis, hystéries féminines (la maladie touche majoritairement  des femmes).

En 1953, W. Graham fait la première description moderne de la maladie.

Dans les années 1970 et 1980, elle est considérée comme une maladie psychiatrique avec un versant dépressif.

En 1976 le terme Fibromyalgie fût donné pour mieux décrire les symptômes, du latin : fibra (fibre), et du grec myo (muscle) et algos (douleur).

En 1981, le Dr Muhammad B. Yunus publie les premiers essais cliniques contrôlés des symptômes de la fibromyalgie et valide les symptômes connus et les points douloureux typiques de cette maladie

En 1984, Yunus suggéra une relation entre la fibromyalgie et d’autres maladies (comme le syndrome de fatigue chronique

La maladie a été reconnue par l’American Medical Association comme une maladie handicapante en 1987, en la nommant « fibromyalgie ».

Qu’est ce que la Fibromyalgie ?

 

La fibromyalgie est considérée parfois comme un diagnostic controversé, certains auteurs affirmant qu’il s’agit d’un « non diagnostic », dans la mesure où on sélectionne souvent la fibromyalgie en ayant exclu toutes les autres maladies rhumatismales courantes.

En effet il n’existe pas encore de test courant, spécifique et fiable à 100 % pour la validation de la fibromyalgie. La difficulté vient essentiellement du fait que des personnes atteintes peuvent voir l’ensemble de leurs analyses en laboratoire revenir normales, et que beaucoup des symptômes se retrouvent dans d’autres maladies (rhumatisme articulaire, ostéoporose, …). Dans la plupart des cas, le diagnostic positif est donc un diagnostic d’élimination, prenant en cause l’ensemble des autres possibilités (diagnostics différentiels), les symptômes, ainsi que le profil du patient.

Cette maladie se manifeste habituellement au début ou au milieu de l’âge adulte, mais peut se présenter durant l’enfance. Elle entraîne une importante incapacité liée au travail chez 10 % à 30 % des personnes touchées.

La fibromyalgie est un mal plutôt mystérieux mais loin d’être imaginaire. La fibro touche entre 2 à 5 % de la population et le plus souvent ce sont des femmes.

La fibromyalgie est caractérisée par des douleurs, pour la plupart des douleurs musculaires, généralisées et  persistantes, qui durent plus de 6 mois dans tout le corps. 

Sylptomes Fibromyalgie

Douleurs musculaires unilatérales à la pression : le Collège Américain de Rhumatologie (ACR) a décrit les neufs points bilatéraux douloureux suivants en 1990. Lorsque onze de ces dix-huit points sont douloureux à la pression, le sujet a selon l’ACR 88% de chances d’être fibromyalgique:

  1. Point sous occipital, à l’insertion du muscle au niveau de l’émergence du nerf d’Arnold
  2. Point cervical au niveau C5- C7
  3. Point au milieu du bord supérieur du trapèze
  4. Point épicondylien situé à deux centimètres de l’insertion osseuse sur l’avant bras
  5. Point entre l’omoplate et la colonne
  6. Point grand trochanter
  7. Point intercostal antérieur situé à deux centimètres du sternum
  8. Point fessier
  9. Point genou interne situé au-dessus du genou au niveau de la patte d’oie

Mais les douleurs musculaires ne suffisent pas à la fibromyalgie puisqu’elles sont accompagnées par d’autres symptômes : (voir la liste des 100 symptômes de la fibromyalgie)

Voici les 3 principaux symptômes de la Fibromyalgie

  • La douleur chronique : Toutes les personnes atteintes de fibromyalgie ont des douleurs qui se distinguent  par des points sensibles bien définis du corps à la palpation (il y a entre 15 et 18 points symétriques). Cette douleur s’étend principalement dans la région musculaire du cou, des épaules, des bras, du bassin et des genoux.
  • La fatigue chronique : Présente chez tout les patients fibromyalgiques, ce symptôme peut se poursuivre durant plusieurs jours et semaines, voire des mois. elle réduit sensiblement, voire considérablement les activités quotidiennes et la qualité de vie des patients, elle se caractérise par une fatigue languissante à la suite d’efforts physiques  ou intellectuels prolongés, ou par une faiblesse soudaine sans cause apparente. Elle s’intensifie par un manque de sommeil et par des situations stressantes, prolongées ou consécutives.
  • Les Troubles du sommeil : Ils se distinguent par une difficulté à s’endormir, de fréquents réveil et une perte de sommeil profond. Ce type d’insomnie chronique se traduit par des raideurs et une fatigue languissante dès le réveil matinal, un sommeil non réparateur ce qui prive l’organisme d’un repos essentiel. 

Il existe diverses formes de sévérités à la fibromyalgie, pouvant éventuellement correspondre à diverses causes, ou à différentes variantes de la maladie.

Chaque fibromyalgique a ses cycles, ses symptômes, d’intensités et de durées variables. Les variantes d’atteintes de fibromyalgies sont très larges, d’une fibromyalgie peu sévère permettant de garder une vie presque « normale » à la fibromyalgie sévère handicapante il y a un panache de variantes très difficilement classifiables.

La dépression est plus importante chez les patients souffrant de fibromyalgie que dans la population générale, mais elle reste comparable à celle qu’on observe dans d’autres contextes de douleurs chroniques. Comme c’est le cas dans les autres pathologies chroniques.

Ce syndrome restant mal perçu et peu reconnu, tant par l’entourage que par les administrations et certains médecins, il peut pousser les personnes malades à l’isolement, voire à la dépression et/ou à la culpabilité de souffrir et de devenir handicapé par cet état douloureux et épuisant.

Outre le fait que cette maladie touche beaucoup plus de femmes que d’hommes, il existe de nombreuses preuves qu’un facteur génétique puisse jouer un rôle important dans le développement de la fibromyalgie. Par exemple, il existe beaucoup de familles présentant plusieurs personnes atteintes. Le mode de transmission est encore inconnu mais est probablement génétique.

Explication de la Fibromyalgie en Vidéo

 

 

Vous aussi vous souffrez de la Fibromyalgie, ou bien alors quelqu’un de votre entourage souffre de cette maladie ? Racontez nous comment vous avez découvert la chose.